Pages Navigation Menu

Un Pessah différent de tous les autres

Un Pessah différent de tous les autres

Ce Pessah 2020 restera sans doute dans les mémoires. Pour renforcer le lien pendant cette période de confinement, nous proposons un numéro spécial Itoni.

Seder communautaire virtuel

Si vous souhaitez participer au seder virtuel organisé par Keren Or, merci de vous inscrire rapidement auprès de contact@kerenor.fr. Le lien d’accès sera communiqué via l’infolettre hebdomadaire.

Vous trouverez également la Haggadah en pdf que nous utiliserons cette année en suivant ce lien.

Voici également deux Haggadot en anglais qui ont été confectionnées pour cette période particulière, ici, et .

Retrouvez le numéro 90 d’Itoni en ligne !

Au programme de ce numéro : des textes des rabbins Daniela Touati et Pauline Bebe, deux textes de Hannah Arendt sur la solitude, des textes et poèmes traduits par Célia Naval, Carole Grousset et Suzette Slama, des conseils pratiques de Célia Naval pour préparer Pessah à la maison, et pour finir, la recette des boulettes de Pessah de Bella Zeitoun (z’’l) !

Mais ce n’est pas tout !
Un Café Pessah enregistré par Catherine Déchelette-Elmalek pour RJL.
Quatre extraits de la Haggadah constantinoise par notre Hazan Georges Arfi : et un, et deux, et trois, et quatre !

>> Télécharger Itoni n°90

 

Le mot du Président :

Notre pays fonctionne au ralenti depuis maintenant trois semaines.
Ces moments sont extraordinaires et inédits.
Il est important de respecter les consignes.
Nous avons la chance d’avoir une maison pour nous protéger. Aujourd’hui encore ce n’est pas le cas pour tout le monde, même en France.
Pensons à nos médecins, infirmiers et tout le corps médical mais aussi à tous ceux qui nous permettent de nous ravitailler, de faire « tourner » notre société même ralentie, ces mêmes personnes qui tous les jours affrontent le Covid -19. Ne les oublions pas et soyons encore plus assidus dans le respect du confinement.

J’ai une pensée particulière pour tous nos membres et amis du corps médical en première ligne. Qu’ils soient bénis et que D.ieu les protègent. Prions pour eux.

Mais ce confinement peut aussi avoir du bon.

A l’approche de Pessah, je suis certain que nos maisons n’ont jamais été aussi bien nettoyées des hamettz que cette année. Notre cuisine encore plus délicieuse, parce que nous avons le temps. Ce temps est aussi une bénédiction en quelque sorte, il nous appelle à prendre du recul, à se recentrer sur l’essentiel. Le temps nous en avons à accorder à nos proches, qu’en faisons nous vraiment ?

Pessah a un goût particulier cette année. Pour la première fois, nous ne serons pas réunis physiquement, mais la technologie nous permet de nous rapprocher autrement. Une autre façon de découvrir l’autre, sa communauté.

C’est une belle expérience et un moment de joie de se retrouver pour les différents événements virtuels .
Nos équipes et nos rabbins sont toujours aussi riches d’idées et d’énergie pour faire vivre Keren Or.
Je vous invite vivement à participer, autant que possible aux offices. C’est un peu moins conventionnel mais tout aussi chaleureux, on peut se sentir rapproché par le partage d’une souffrance commune, on le vit ensemble, à distance.

En ces temps douloureux et de distanciation sociale, Keren Or a plus que jamais besoin de vous et de votre soutien financier pour continuer d’exister et d’être là pour chacun d’entre vous et à toutes les étapes importantes de votre vie.

Soyez prudents et surtout prenez soin de vous !

Fabrice Topcha
Président de Keren Or