Pages Navigation Menu

Identité juive, conversion, adoption

Par François Garaï, rabbin du GIL-Genève

A l’époque biblique, la patrilinéarité (filiation par le père) constituait la règle et l’intégration d’un(e) non-juif(ve) se faisait sans difficulté. Plus tard, pour les enfants de couples mixtes, la matrilinéarité (filiation par la mère) est devenue la norme. Aujourd’hui le judaïsme libéral accueille celles et ceux qui, d’ascendance juive, désirent y revenir et ouvre les portes du peuple juif à toute personne sincère désirant s’y intégrer.

 

 

Identité juive

Toute personne née de deux parents juifs et qui ne s’identifie pas à une autre religion est juive.
Lorsque seule la mère est juive et que cette personne s’identifie comme telle à l’exception de toute identification à une autre religion, elle est considérée comme juive.
Lorsque seul le père est juif, lorsque cette personne dans son enfance a été intégré(e) dans une communauté avec les rites traditionnels, qu’il(elle) a suivi une éducation juive, préparé et célébré sa Bar(Bat)-Mitzvah, après une Tevilah/immersion dans un mikvéh/bain ou son équivalent lorsque les règles de la communauté le demandent, il(elle) sera considéré(e) comme juif(ve).
Si cette intégration n’a pas eu lieu lors de l’enfance, s’il s’avère que cette personne n’adhère pas à une autre religion, s’identifie comme juive et a toujours été considérée comme telle par son entourage, elle acquerra les connaissances qui lui manquent, s’intégrera à la communauté, vivra une vie juive, dans le cas d’ un homme procédera à la circoncision et pour un homme comme pour une femme, sous la responsabilité d’un Beit-Din, prendra une Tevilah devant témoins.
Nous reconnaissons tout acte de confirmation d’identité émis par une autorité compétente.

Conversion

Toute demande sincère est prise en considération. Il sera demandé au(à la) candidat(e) d’acquérir les connaissances nécessaires pour pouvoir mener une vie juive, d’intégrer la pratique juive dans sa vie personnelle, de s’intégrer au sein de la communauté. La période d’études, sauf cas exceptionnels, est d’une année minimum.
A la fin de ce processus, le(la) candidat(e) est présenté(e) à un Beit-Din composé de trois rabbins qui s’assurent de ses connaissances, de son intégration au sein du «peuple juif et de sa volonté de vivre une vie juive pleine et entière. Lorsque le candidat affirme vouloir se conformer aux prescriptions de notre Tradition kabbalat ha mitzvot/acceptation du joug des commandements – le Beit-Din lui souhaite la bienvenue au sein du peuple d’Israël.
Pour un homme la circoncision suivra et, pour tous les candidats, sous la responsabilité d’un Beit-Din, une Tevilah sera prise devant témoins.
Nous reconnaissons tout acte de conversion émis par une autorité compétente.

Adoption

Si un enfant est adopté et que son(ses) parent(s) juif(s) désire(nt) l’intégrer dans la communauté, il(elle) pourra entrer dans l’Alliance (Berit-Milah pour un garçon, Berit-Lédah pour une fille), recevoir un prénom juif, être présenté/e à la Torah, suivre les cours et les activités du Talmud Torah, préparer et célébrer sa Bar(Bat)-Mitzvah, après une Tevilah dans un mikvéh ou son équivalent lorsque les règles de la communauté le demandent.
Il(elle) sera alors considéré(e) comme membre du peuple d’Israël.
Tout acte ou certificat concernant le statut personnel émis par nos communautés est accepté par l’Agence juive, l’administration israélienne et les communautés libérales dans le monde entier.